SATELI

L’année 2014 a été riche en événements en matière de « robotisation du journalisme ». Les dernières avancées en Recherche et Développement ont permis de faire apparaître, sur le marché des médias, des algorithmes dédiés à la production de contenus journalistiques. Dans un article paru le 8 décembre 2014, Satellinet dresse un premier bilan et propose de faire un tour d’horizon des premières initiatives et perspectives pour les médias en matière de production automatisée de contenu.

En partant d’un premier constat sur la génération de contenu aux États-Unis, l’hebdomadaire détaille les récentes évolutions concernant la production d’articles. Les expériences américaines ont permis de réaliser des articles à partir de rapport financiers ou encore de courtes descriptions, grâce à des sociétés comme Automated Insights ou encore Narrative Science.

Cependant, aucun projet de production d’articles n’a vu le jour en France, mais différentes initiatives ont été entreprises grâce à de nombreux projets, notamment avec la start-up Vocapia Research, qui édite des logiciels dans le domaine du traitement automatique de la parole pour retranscrire automatiquement des discours vidéo et audio permettant, par exemple, de valoriser les vidéos produites par une agence. D’autres sociétés comme Meltygroup et Trendsboard développent, quant à elles, des logiciels permettant de détecter les dernières tendances et de faire des recommandations éditoriales.

Le cas de Syllabs a également été pris en exemple. En effet, cette année Syllabs a réalisé différents projets innovants autour de la curation, l’agrégation de contenus ou encore, la valorisation des archives. Les Echos, Slate, La Tribune ou encore France Télévisions (avec l’application “Un livre un jour“) font partie des médias qui ont fait confiance à Syllabs pour innover, en bénéficiant des technologies dites sémantiques.

Retrouvez dans son intégralité l’article de Satellinet : « Robot Journalisme » et production automatisée de contenus : bilan des premières initiatives et perspectives pour les médias.

 

Comments are closed.